octobre 27, 2021

What’s up?

Cet article s’adresse particulièrement à mes créatifs/créatives, mes extraverties, ceux qui ont besoin de vivre des choses constamment, ceux pour qui un an de pandémie les a pas mal fessés.On se  reconnait, on est de ceux qui ont trouvé ça excellent de regarder des matchs d’impro en zoom, on est de ceux qui avons fait du pain pendant une semaine, on est ceux qui ont fait un café Dalgona (pour se rendre compte que c’est vraiment pas bon ct’histoire-là). On a fait des story pour dire aux gens de rester chez soi. On a été en criss après l’assassinat de George Floyd, on a appris qu’on faisait partie d’un problème qui perdure depuis l’époque de l’apartheid, on a décidé que ct’assez, on est sortie dehors, on a crié pis on s’est décrété comme étant allié. On s’est consterné de voir que fallait encore apprendre aux gens des principes de base comme le consentement. On a fait du ménage dans la planète showbizz Québec. On a décidé de soutenir la Palestine. Finalement, on a décidé qu’on ne fêtait pas la fête nationale du Canada (pas qu’on l’faisait vraiment avant), parce qu’on est en tab*rn*k de ce qu’on a fait aux autochtones.  Ouff, what a year comme qui disent!

Tout ça pour dire, que malgré toute l’extraversion que je possède et le besoin de relation interpersonnelle qui m’habite, j’ai trouvé ça ben rough le « retour à la normale ».

Dans la dernière, vous et moi avons pleuré, on s’est frustré, on s’est questionné, on a questionné pis on s’est révolter. Pour une année pandémique ou notre seule tâche était de rester chez soi, j’trouve qu’on en a pas mal fait des choses. J’suis ben fatiguée, pis j’les aimes ben mes vendredis et samedis soir où je ne fais rien du tout. J’ai l’impression de n’avoir rien vécu dans la dernière année et pourtant tellement de choses. Ça me prend tout mon petit jus, recomposer avec ; un horaire où je dois aller à l’école en présence, accepter deux ou trois sorties ici et là au resto et continuer à prendre soin de moi.

Fak tout ça pour dire, que si toi aussi tu aurais besoin d’un an de break pour te remettre de ton année de break, bien c’est ben correct!

Bisous lâche pas xxx

Firdaws Hamada

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *